Logo les Nuits de l'Orangerie 

11ÈME ÉDITION

Le festival reste fidèle à sa ligne conceptuelle : une exposition d'art dans l'espace même de l'Orangerie du Château, à laquelle sont associées 3 soirées musicales.
Ce concept s'orchestre autour d'un bouquet des sens, dans le cadre exceptionnel de la terrasse de l'Orangerie. Il se veut un moment privilégié où nos hôtes, dans une même soirée, pourront :

VOIR, DÉGUSTER, ÉCOUTER.

Ces 3 soirées permettront aux visiteurs de découvrir une exposition, de jouir d'un concert et de déguster une collation plateau.

“Nous entrons dans la 2ème décennie de notre festival”


Et pour commencer, nous avons décidé d’innover en vous proposant cette année ni plus ni moins qu’un Spectable Vivant! En effet Yvan Le Bolloc’h nous fera l’honneur de nous jouer sa dernière création “Faut pas Rester Là”, en compagnie de toute sa troupe, un véritable One Man Show musical!
C’est avec un plaisir non dissimulé que nous accueillerons également Monsieur Sanseverino. Depuis la sortie de son 8ème et dernier album, il enchaîne les dates et fera donc une halte aux Nuits...
Et pour rester dans la tradition, nous mettrons encore cette année en lumière une jeune prodige de la musique, Andrea Motis, trompettiste-chanteuse-compositrice barcelonaise de 22 ans! Accompagnée du quartet Joan Chamorro.
Du Manouch, du Jazz, du Vivant pour cette 11 ème année ensemble !

30 juin -15 juillet


Gilles Ghersi

 

L'Expo

L'EXPO

Plus d'info

 

GILLES GHERSI

Gilles Ghersi, artiste, Valentinois, mais inconnu de notre région ! C’est en Corée du sud que son travail a trouvé sa reconnaissance et plus largement en Asie. Au moment où il exposera à l’Orangerie (une de ses premières expos en France) il est le seul artiste français choisi pour exposer dans le cadre d’une grande rétrospective de Picasso à Séoul en juillet 2018.

 

 

4 juillet

SOIRÉE BLUES ROCK

Sanseverino


Astérios Spectacles Présente : SANSEVERINO

Montreuil / Memphis


Comme certains font des films de genre, le poète écolo Sanseverino, depuis près de vingt ans qu’il a lâché Les Voleurs de poules, fait des disques de genre. Manouche, big band, swing, bluesy... C’est dans cette dernière catégorie que s’inscrit clairement son petit dernier, le huitième... Qui n’est pas le moins réussi.

L’accordéon cédant le pas à l’hamonica, on y retrouve surtout son amour des guitares (ici, plutôt grasses), son éternel second degré et son agilité verbale, capable de formules presque magiques : “je suis village plus que people” (Montreuil/Memphis). On y entend aussi la liberté d’une écriture aussi fluide que la parole, quand il conte ses mésaventures diplomatico-musicales (Pas à Lafayette) ou se lance dans une quasi-leçon lexicale franco-anglaise (Alone and blue).

Fidèle à son goût des reprises inattendues, le joyeux drille de la chanson transfigure encore un vieux titre de Trust en hommage à Mesrine (Le Mitard ) ou nous gratifie du générique de Chéri-Bibi, aventure télévisuelle des années 1970. Mais c’est quand il met en scène son ultime prestation (À mon enterrement) qu’il se révèle le plus habile : décalé, incisif, faussement léger et baroque, à la manière d’un Higelin.

Valérie Lehoux
Columbia/Sony Music

Marko Balland
Stéphane Huchard
Christophe Cravero

www.sanseverino.fr

RÉSERVER LA SOIRÉE DU 4 JUILLET

 

5 juillet

SOIRÉE JAZZ


Be Art'Bop Quintet


BE ART'BOP QUINTET


Be Art’Bop Quintet est un groupe de jazz réunissant des musiciens professionnels de divers horizons, qui à force de se croiser sur les scènes Rhône Alpines se décident à créer une équipe pour jouer des standards hard bop dans la pure tradition de l’époque.
Très vite, le plaisir de jeu est là, l’amitié également se soude et l’envie de jouer ensemble des compositions s’impose très naturellement.
Le set s’enrichit alors de l’univers de chaque musicien tout en gardant comme lignedirectrice le son et la générosité qui caractérise le hard bop.

Valentin Meylan : trompette
Julien Gonzalez : saxophone
Lionel Lamarca : piano
Damien Larcher : contrebasse
Nicolas Serret : batterie

 


Andrea Motis






















 

ANDREA MOTIS

& Joan Chamorro Quartet

Jazz


À 22 ans Motis affiche déjà une musicalité aboutie qui ferait l’envie de ses ainés. Elle n’a que sept ans lorsqu’elle commence la trompette, et trois ans plus tard elle étudie le jazz à l’École Municipale de Musique de Sant-Andreu, avec Chamorro comme professeur.

Elle est encore adolescente lorsque ce dernier l’engage dans son propre groupe. À l’école, Andrea joue pendant neuf ans avec le Sant Andreu Jazz Band – elle enregistrera huit disques avec cet orchestre – et on l’entend en la compagnie de musiciens renommés tels que le tromboniste Wycliffe Gordon, le saxophoniste Jesse Davis, le clarinettiste Bobby Gordon, ou encore le saxophoniste Dick Oatts. En plus de la trompette, Andrea joue également du saxophone alto, mais c’est dans le groupe de Chamorro qu’elle va devenir chanteuse.
« La trompette sera toujours mon premier instrument » répond Motis quand on lui demande si elle compte rester instrumentiste. « Jouer de la trompette, c’est comme la méditation, tellement elle fait partie de ma vie. Mais jamais je ne voudrais choisir une seule facette artistique : je les adore toutes. »

Une voix de contralto séduisante et élastique, un vibrato subtil, brévité des phrases… On compare son chant avec celui de stylistes telles que Billie Holiday ou Norah Jones. Son excellence vocale se révèle d’emblée avec le standard “He’s Funny That Way” signé Charles Daniels et Richard Whiting. Ce n’est peut-être pas une coïncidence si ce standard du jazz est associé depuis très longtemps à Lady Day, car Andrea Motis et son ensemble lui rendent justice en soulignant ce titre d’un rythme shuffle – quintessence de l’ère du Swing – qui introduit un solo captivant de Robinson. Motis enchaîne avec un délicieux solo de trompette qui relève la couleur de l’ensemble avec un zeste de citron tout en accentuant une mélodie où le sens du swing est confirmé.

www.andreamotis.com

 

RÉSERVER LA SOIRÉE DU 5 JUILLET

 

6 juillet

SPECTACLE VIVANT

Yvan le Bolloc'h

Yvan le Bolloc'h



YVAN LE BOLLOC'H

et ma guitare...

Spectacle vivant


Faut pas rester là ... c'est en substance ce que Dieu dit à Adam et Eve quand ils eurent goûté le fruit défendu. C'est aussi le message délivré par un binôme vêtu de bleu qui vient toquer à la porte de la caravane au petit matin…

Depuis Tous les chemins mènent aux Roms , leur précédent spectacle, Yvan le Bolloc'h et le groupe Ma guitare s'appelle reviens  n'ont eu de cesse d'arpenter les routes, se confrontant aux grands enjeux de notre époque. Ils reviennent aujourd'hui, riches de savoirs et d'expériences, qu'ils comptent bien vous faire partager : Ainsi vous saurez comment arrimer une tente huit places sur la galerie d'une R14 ? Comment assurer un spectacle musical quand le chanteur du groupe est occupé à refaire la salle de bain du maire de votre ville ? Comment reconnaître un socialiste à la fête de L'Humanité ? Peut-on échapper à la malédiction des chœurs de l'Armée Rouge quand on est chef d'entreprise ?

Derrière cette énergique invitation au voyage se cache un spectacle qui donnera quelques clefs essentielles au voyageur qui sommeille en vous. Faut pas rester là , one-man-show musical  d’1h30 saura séduire un public exigeant, amateur d’humour, de fête et de musique. Tous les ingrédients sont réunis pour vous faire passer un moment riche en rires et sensations, à savourer en solo, entre amis ou en famille.

Jean-Marc Seigner
France 3


MISE EN SCÈNE :
Jean-Jacques Vanier

ÉCRIT PAR :
Les Frangins Le Bolloc'h & Les Frangins Apergis

Bernard Menu
Gaël Garcia
Nouchka Lenders
Xavier Sanchez
Javier Fernandez


RÉSERVER LA SOIRÉE DU 6 JUILLET